Lettre ouverte au Directeur Général de l'ONF sur Libération

Parue sur Libération online le 4 janvier 2020 https://www.liberation.fr/debats/2020/01/04/il-faut-sauver-la-foret-des-trois-pignons_1771598

Rassemblement dimanche 5 janvier à 9h45

Forte mobilisation hier à la réunion du 3 janvier au Vaudoué avec plus de 140 personnes. A la suite d’une discussion animée de près de trois heures, nous avons abouti avec l’ONF à des avancées substantielles. Compte-rendu à suivre.

Nous maintenons notre mobilisation, avec un rassemblement sur place ce dimanche 5 janvier au parking du cimetière à Noisy-sur-Ecole, au départ du chemin de la plaine de Jean des Vignes à 9h45 pour une ballade en forêt sur le site concerné.

Le but est de documenter l’ensemble avec un maximum de photos, films pris par les participants (avec repères GPS) pour un état des lieux. Il fera beau. Venez en famille.

Partager via facebook

L'Avenir du Vaudoué vous informe N°8 : La forêt des Trois Pignons en danger !

Ce numéro 8 de l’ADV est intégralement consacré aux menaces imminentes qui pèsent sur la forêt des Trois Pignons en raison d’un chantier d’abattage massif programmé par l’ONF à partir du 6 janvier 2020. Fichier pdf de l’ADV8 ici.

Signez la pétition pour la sauvegarde de la Forêt des Trois Pignons ici

Toutes les informations et documents complémentaires sur l’ONF et ses actions en Forêt de Fontainebleau et des Trois Pignons ici.

Partagez la page facebook pour la sauvegarde des Trois Pignons ici

Les réactions que l’on peut trouver sur le site de la pétition sont éloquentes. Très nombreux sont ceux qui sont particulièrement attachés, comme nous, à la forêt des Trois Pignons. Voici un message reçu, qui n’est pas sur le site de la pétition, mais qui est  significatif de ce qui s’annonce si nous ne faisons rien : 
J’ai lu votre message à propos des projets forestiers au Vaudoué. Je vois que la mode des travées de 4m tous les 20m et quelques sévit aussi chez vous.  La forêt au dessus de chez moi a expérimenté ce type de décoration et le résultat est  navrant. J’en ai pleuré quand j’ai découvert un de mes endroits « magique » massacré. Je suis par ailleurs d’autant plus sensible au sort des 3 Pignons  que cette forêt est un peu celle de mon enfance. J’espère que vous arriverez à empêcher cela.

En supplément, voici un extrait du communiqué de presse de l’intersyndicale de l’ONF du 17 mai 2018, qui rejoint bien la perception que nous avons sur la politique de l’ONF à travers le chantier prévu aux Trois Pignons : La gestion durable des forêts publiques est remise en cause par la direction de l’ONF. Protection, biodiversité et accueil du public sont sacrifiés sur l’autel de la rentabilité de court terme. Les forêts sont de plus en plus considérées comme de vulgaires usines à bois à mettre au service de l’industrie.

Alerte ONF ! Abattage massif en forêt des 3 Pignons !

Zone d’abattage prévu par l’ONF pour les 6-7 janvier 2020

Un chantier d’abattage de 120 hectares va s’ouvrir le 6 ou 7 janvier dans le massif forestier des Trois Pignons. Ce chantier se prépare dans une opacité assez inquiétante puisque aucun affichage n’est encore en place et qu’on n’en trouve aucune trace sur le site de l’ONF. Il ne s’agit pas d’une rumeur. Le chantier nous a été confirmé ce matin par l’agent de l’ONF en charge du secteur. Ce chantier, d’après lui, s’inscrit dans le cadre du Plan d’Aménagement des forêts domaniales de Fontainebleau et des Trois Pignons 2016-2035. Il se tiendra sur la commune du Vaudoué et concernera une zone allant du parking de la Mée au sud du massif et ira jusqu’au chemin du Bas des Monts au nord en couvrant une zone allant jusqu’à l’ancien chemin de Melun et aux maisons Forestières de Noisy sur École à l’ouest (voir figure jointe).

Ce territoire abrite de nombreux sites remarquables de ballades, un tronçon du GR 1 notamment, ou d’escalade comme les massifs du Diplodocus, du Général, et du Rocher Fin , notamment. La nature du terrain étant ce qu’elle est (sable, rochers) la rentabilité économique d’une telle opération est à peu près nulle, le bois fourni étant de qualité médiocre. D’après l’ONF, il ne s’agirait que d’un intérêt écologique de régénération de la forêt et de production de bois dont le pays aurait besoin (bois pour palettes ou de chauffage). La fonction sociale de la forêt, pourtant évoquée dans le Plan d’Aménagement déjà cité, n’est absolument pas prise en compte dans ce type de chantier puisqu’elle transforme des sites extrêmement fréquentés par les promeneurs ou des grimpeurs venant de toute l’Europe (treize millions de visiteurs annuels pour l’ensemble du massif de Fontainebleau) en paysages ressemblant à des zones de guerre comme l’ont fait les derniers chantiers en date. L’impact des engins employés, extrêmement lourds et encombrants, sur les sols et les arbres restés debout laisse assez dubitatif sur l’intérêt écologique.

Dans une époque où la situation écologique est de plus en plus en préoccupante, ne serait-il pas plus intelligent et plus urgent d’inventer des solutions alternatives pour l’exploitation de la forêt ? Des alternatives plus douces, plus respectueuses de l’environnement et des usagers. Devons-nous dores et déjà accepter que les plus de cent hectares touchés par cette coupe ressembleront à un chantier plutôt qu’à une forêt ? Dans une région comme celle-ci où une économie et une « culture » du cheval existe depuis si longtemps, serait-il idiot de réfléchir à du débardage à cheval ? Cela se fait ailleurs, là où des chemins et des sites sont à préserver.

Dans une forêt visitée chaque années par treize millions d’usagers (randonneurs, promeneurs, grimpeurs, ramasseurs de champignons, chasseurs), serait-il absurde de penser que « la fonction sociale de la forêt » déjà évoquée pourrait passer avant la rentabilité économique (quasi nulle par ailleurs) ? Faut-il vraiment sacrifier ces sites, ces paysages, cette diversité au profit d’une exploitation sylvicole faite à coups d’engins détruisant les sols de manière durable ?

Devant l’urgence à laquelle nous sommes confrontés, face à la catastrophe qui s’annonce, il est indispensable de se mobiliser et d’interpeller, l’ONF, les élus ou ceux qui aspirent à l’être prochainement et de tout faire pour empêcher de détruire ce que la nature mettra des dizaines d’années à reconstruire. Nous demandons la suspension de ce chantier et l’ouverture d’une réelle concertation et réflexion sur l’avenir et les moyens de l’exploitation forestières sur le massif de Fontainebleau.

Osez le Vélo 2019

Rassemblement place Pasteur au départ du Vaudoué. 15 septembre 2019.

Le soleil était de la partie  pour cette deuxième édition d’animation, manifestation festive destinée à promouvoir l’aménagement de pistes cyclables sur les trajets Milly-la-Forêt vers la Forêt des 3 Pignons, et  Milly-la-Forêt/Noisy-sur-Ecole/Le Vaudoué/Achères-la-Forêt/La Chapelle la Reine/Larchant/Nemours, pour rejoindre la scandibérique, grande piste cyclable européenne reliant la Norvège à l’Espagne.  L’an dernier, Voie douce Milly MDB avait inauguré, avec la Vélorution, pour rejoindre Milly à la Forêt des 3 Pignons. Cette fois -ci, Voie douce Milly MDB s’était alliée à l’Avenir du Vaudoué, avec une participation de la recyclerie du Gâtinais, du Parc naturel régional du Gâtinais et d’ATA, Association Terre d’Avenir Dannemois. 

Deux cortèges à vélo ont pris le départ à 14h30. L’un de la Halle de Milly- la -Forêt, l’autre, encadré par les bénévoles de l’Avenir du Vaudoué, au départ de la place Pasteur au Vaudoué où une sono, avait été gracieusement mise en place par Nicolas (merci à lui). La campagne de communication et le beau temps avaient fait leur effet. Les amateurs de vélo de tous âges étaient au rendez-vous. Nous partîmes 50 du Vaudoué, et par le  prompt renfort du cortège issu de Milly, nous nous vîmes 200 en arrivant sous la  Grande Halle de Milly où plusieurs animations avaient été mises en place. Bourse aux vélos, Dépann Vélo, ateliers découvertes, et stands des différentes associations participant à cette manifestation vélocipédique.  Gageons que ceux qui avaient sorti leur vélos pour l’occasion n’avaient qu’une envie en tête : recommencer au plus vite, et espérons que ces démonstrations d’intérêt inciteront à la mise en place de trajets sécurisés où tous pourront rejoindre les villages du Gâtinais en vélo. 

Nous remercions tous les adhérents de l’AdV, cyclistes ou non, qui ont animé toute la journée le stand de l’AdV  sous la Halle de Milly, et qui ont encadré la manifestation à vélo avec de superbes gilets vert fluo estampillés Avenir du Vaudoué.

Bonne humeur au soleil, dans l’attente des retardataires.
Après la jonction avec le cortège venu de Milly la Forêt
L’arrivée sous la Grande Halle de Milly la Forêt